DrupalCamp Paris 2013 : jour 2/2

J’attendais plus de la journée 2 et je peux dire que son commencement ne m’a pas déçu. Je suis arrivé quelque peu en retard et je n’ai pu profiter que des 3/4 de la première conférence.

LIBEREZ DRUPAL ! Exploitez les concepts Drupal et magnifiez votre backend (Laurent Chardin @LaurentChardin et Julien Dubois @Artusamak)

Présentation d’un retour d’expérience de création d’un back office complexe : impressionnant. Je n’entrerai pas dans le détail des modules utilisés mais la complexité du projet a, semble-t-il, était un vrai casse-tête en terme de conception. Le fait de piloter la création et la mise à jour d’une instance front depuis un back-office, ça vous laisse toujours sur le c** derrière

Faire une GED avec Drupal (Simon Göger)

3 retours d’expérience sur la mise en place de GED avec Drupal. Comme expliqué dans cette conférence, il est vrai que sur certains points Drupal a des lacunes comparé aux autres acteurs du marché. Mais sa souplesse et son non-spécialisation sont des atouts notamment quand il s’agit d’implémentation de solutions multiples.

Les évangélistes Drupal (j’en fait partie) pensent qu’on peut quasiment tout faire avec Drupal mais avant cette présentation, il m’était difficile de voir comment la goutte pouvait être utilisée en tant que gestion électronique des documents. Ce n’est plus le cas.

Livraison continue avec Drupal 7 (Arnaud Huon, ArnaudHuon)

Méthodes Agiles : vaste programme ! 🙂 Cette conférence était un retour d’expérience sur la livraison continue. Outre la présentation des outils utilisées, c’est la résistance à l’adoption des méthodes agiles qui m’a intéressé. Et comme d’habitude, la résistance au changement est forte. Il faut constamment démontrer qu’introduire de la souplesse n’est pas synonyme de laxisme.

Keynote : Symfony dans Drupal 8 (Fabien Potencier, @fabpot)

L’évènement de la journée sans nul doute. Le succès de Symfony 2 étant ce qu’il est, son intégration dans Drupal 8 est très attendu. Pour suivre, cette présentation, il valait mieux avoir de bonnes notions en développement.

J’ai retrouvé beaucoup de points abordés du « Book » Symfony, le focus sur HTTP par exemple. Même si la présentation a été efficace, pour ne pas dire très efficace, je retiendrai surtout les composants de Symfony 2 introduits dans Drupal 8 : HttpFoundation, HttpKernel, Routing. On peut également ajouter Twig mais ce n’est pas du Symfony à proprement parler.

La sécurité sur Drupal, Tris Acatrinei (@Tris_Acatrinei)

Rappel des fondamentaux, ça ne fait jamais de mal. Jean-Kevin en a pris pour son grade. Présentation de quelques outils et une question piège sur les types de message dans les logs Drupal. Pas de questions de l’assemblée par manque de temps. Je pense que cela aurait été très intéressant.

Twig (Olivier Pierre @opidentica et Julien Dubreuil @juliendubreuil)

Je connaissais déjà Twig (via Symfony) et je trouvais déjà ce moteur de template superbe. J’ai donc eu un peu de mal avec les rappels. Le duo de conférenciers a fait le show : les chats, le chien et la domination du monde.

J’aurais aimé avoir plus d’informations sur toute la partie preprocessing de Drupal 8. Mais vu que c’est un travail en cours et que de toute façon c’était une présentation pour non-initiés je ne peux pas réellement me plaindre. J’ai passé un bon moment, c’est l’essentiel.

Et donc ?

Comme toujours, je constate que je suis une vraie midinette du libre. Ce genre d’évènements c’est toujours bon pour rencontrer du monde et remotiver les troupes. Cela a été le cas pour moi. Bonne journée aux courageux qui continue ce dimanche !

Drupalcamp Paris 2013 : jour 1/2

Après avoir fait Lyon en 2012, me voici au Drupalcamp Paris 2013. Pratique c’est à côté de chez moi, à la tour Microsoft. Pour un GNU/linuxien, c’est bizarre de se retrouver là. Que mes proches se rassurent, ce soir je me lave au white spirit. Je vais peut être acheter de la soude au cas où… Arrêtons d’être mauvaise langue et parlons plutôt de cet évènement.

Comme le DrupalCamp de Lyon, certaines conférences ne sont pas accessibles à tout un chacun. Je vous rassure, pas besoin d’être très barbu (ça m’arrange) pour en profiter. On est pas là pour développer (quoique dimanche…), mais il faut quand même maîtriser son franglais et son Drupal pour comprendre des questions du type :

Est-ce que je peux avoir plusieurs fallbacks de langues sur un site Drupal multilingue ?

Keynote : la disparition du sommaire (Denys Chomel, @DenysChomel)

J’avoue que j’ai eu du mal avec le thème de la keynote. À vrai dire, je n’ai pas tout de suite compris. Et à la fin, j’étais sceptique. Les questions m’ont permis de mieux comprendre la thèse développée. Mais je vous avoue qu’en tant que développeur un poil rigide, les concepts à la limite de la philosophie et de la sociologie m’échappent quelque peu même si je ne devrais pas…

Présentation du module Migrate (David Petit)

Une présentation efficace du module. Une mise en bouche qui valait le détour. Je n’ai jamais développé avec ce module. J’ai utilisé Migrate lors d’une migration d’un site WordPress sans avoir eu besoin de mettre les mains dans le cambouis.

Parler plusieurs langues avec Drupal (Bodgan Herea, @bhereabu)

Le multilingue, c’est mon cœur de métier donc j’étais très intéressé. Comme d’habitude, quand on attend trop on est déçu. Le retour d’expérience sur Entity Translation m’a intéressé. Car pour le moment, la plupart des sites Drupal 7 multilingues auxquels j’ai été confronté n’utilisait que Content Translation.

Industrialiser la gestion des fichiers multimédia (Aurélien Navarre, @AurelienNavarre)

Ça m’a permis de mettre un visage sur l’auteur de DrupalFacile et juste pour ça c’est déjà pas mal. Ensuite la conférence a rappelé les bases de la gestion de fichiers multimédias pour terminer par des présentations succinctes de types de solutions industrialisées. Assurément, le conférencier le plus à l’aise de la journée auquel j’ai eu affaire tant dans l’expression que sur la maîtrise du sujet.

Drupal 8 : Mobile initiative (Théodore Mabiala, @nod_)

Mon moment préféré de cette conférence : annonce du non support d’IE 8 dans le cœur de Drupal 8 et applaudissement de l’assistance, dans les locaux de Microsoft !

Sur le fond, ça m’a permis de comprendre ce que sera le support multi-écrans dans Drupal 8. Pas mal d’optimisations JavaScript et CSS ont été apportées au cœur de Drupal 8. Et cela va se poursuit au travers de la « Drupal 8 Mobile Initiative« 

Retour d’expérience : L’hébergement dans le Cloud d’une partie des plateformes web ARTE avec Acquia (Cyril Reinhard @CyrilCR & Pascal Thuet @PascalThuet)

Les problématiques spécifiques au domaine du média ont été abordées. L’intérêt était de voir quelles solutions de support, d’accompagnement mais aussi d’hébergement sont proposées par Acquia.

L’information la plus marquante pour moi de cette conférence a été le point de friction concernant la configuration serveur mutualisée qui a obligé les équipes d’ARTE à adapter leur code afin de prendre en compte les spécificités d’hébergement d’Acquia. Au final les recommandations du partenaire ont été prises en compte. Malgré que les performances en ont été améliorées, il a transpiré que cela a fait l’objet de maintes négociations du fait de planning très serré. Mais les délais courts on sait tous ce qu’il en est…

Mais encore ?

Au final, c’était une journée agréable où tout le monde parlait Drupal. J’ai revu des connaissances rencontrées à Lyon et dans mes pérégrinations professionnelles. Hâte d’être à demain.