Kibana et proxy Apache sur Debian jessie

Si comme moi vous vous êtes décidé à mesurer votre elasticité (désolé pour le jeu de mot pourri mais trop tentant) et que vous voulez partager (ou pas) Kibana avec vos acolytes via un sous domaine (ou domaine), il vous faut un peu de proxy, un fichier de conf et en avant Guingamp !

Pour installer le proxy :

 apt-get install libapache2-mod-proxy-html
a2enmod proxy
a2enmod proxy_http

Maintenant on ajoute un hôte virtuel pour Apache kibana.mondomaine.conf :

<VirtualHost *:80>
    ServerName kibana.mondomaine.com

    ProxyRequests Off 
    <Proxy *>
        Order Allow,Deny
        Allow from all
    </Proxy>
    ProxyPass / http://127.0.0.1:5601
    ProxyPassReverse / http://127.0.0.1:5601
    RewriteEngine on
    RewriteCond %{DOCUMENT_ROOT}/%{REQUEST_FILENAME} !-f 
    RewriteRule .* http://127.0.0.1:5601%{REQUEST_URI} [P,QSA]

    ErrorLog ${APACHE_LOG_DIR}/kibana.error.log
    LogLevel warn
    CustomLog ${APACHE_LOG_DIR}/kibana.access.log combined
</VirtualHost>

On active l’hôte virtuel et recharge le serveur apache :

a2ensite kibana.mondomaine.conf
service apache2 reload

Voilà c’est tout.
Enjoy !

Créer votre clé SSH et l’installer sur un serveur distant.

Le but de cet article (aide-mémoire pour moi) est de vous montrer comment créer une clé SSH pour ensuite l’utiliser pour vous connecter à votre serveur distant.

Si ce n’est pas déjà fait, il faut tout d’abord vous installer un client SSH. Sur Debian et ses dérivés :

apt-get install openssh-client

Pour générer la clé nous allons utiliser l’algorithme RSA et une taille de clé de 2Ko (soit 2048 bits). Rappelons que les deux algorithmes les plus répandus pour SSH sont RSA et DSA.

ssh-keygen -t rsa -b 2048

À vous de voir si vous saisissez une passphrase ou pas mais du point de vue sécuritaire, c’est mieux. Deux fichiers ont été créés :

  • le fichier clé publique : ~/.ssh/id_rsa.pub,
  • le fichier clé privée : ~/.ssh/id_rsa.

Maintenant, il s’agit de copier la clé sur votre serveur :

ssh-copy-id -i ~/.ssh/id_rsa.pub utilisateur@domaineouip

La clé sera ajoutée au fichier .ssh/authorized_keys du dossier utilisateur du serveur distant. Vous pouvez à présent vous connecter avec cette clé sans rien ajouter à votre commande de connexion habituelle :

ssh utilisateur@domaineouip

Enjoy!

Debian jessie : fermer correctement la session SSH à l’arrêt du serveur

Avec l’arrivée de la nouvelle mouture de Debian j’ai remarqué que la session SSH ne se fermait pas lorsque j’arrêtais le serveur (via la commande halt ou autre).

Pour remédier à ce problème, il suffit d’installer le paquet libpam-systemd via la commande suivante :

apt-get install libpam-systemd

Enjoy !

Héberger ses dépôts Git sur son serveur

Ce tutoriel décrit comment héberger ses dépôts Git sur son serveur Debian (et à priori dérivés) en suivant les étapes suivantes:

  1. Installer Git,
  2. Créer l’utilisateur git,
  3. Ajouter une clé SSH,
  4. Initialiser et travailler avec le dépôt,
  5. Visualiser ses dépôts.

Installer Git

Pour cela, rien de bien compliqué, il suffit d’installer le paquet git-core.

apt-get install git-core

Créer l’utilisateur git

Pour gérer les dépôts, il faut créer un utilisateur qui permettra de travailler avec le dépôt. Et pour le nom, rien d’original: git. Nullement besoin de mot de passe, il faut juste lui attribuer le git-shell comme shell de connexion afin qu’on ne puisse pas se connecter via SSH avec cet utilisateur.

adduser git --disabled-password --shell "/usr/bin/git-shell"

On se place dans le répertoire de l’utilisateur git pour la suite des opérations :

cd /home/git

Ajouter une clé SSH

Créer un répertoire .ssh ainsi qu’un fichier authorized_keys si besoin.

mkdir /home/git/.ssh
touch /home/git/.ssh/authorized_keys

Pour ajouter une clé, verser la fichier de la clé publique SSH sur votre serveur et saisissez la commande suivante :

cat /chemin/clessh.pub >> /home/git/.ssh/authorized_keys

Bien sûr, répéter l’opération pour chaque ajout d’utilisateur.

Initialiser et travailler avec le dépôt

Vu que nous sommes sur le serveur de dépôt nul besoin de répertoire de travail, il suffit d’ajouter l’option --bare au moment de l’initialisation. Par convention, le nom du répertoire se termine par .git.

mkdir /home/git/myRemoteRepository.git
cd /home/git/myRemoteRepository.git/
git --bare init

Pour que le dépôt puisse être cloné il vous faut faire un premier commit, pour se faire, sur votre machine locale (attention : il faut que vous ayez ajouté la clé SSH publique de votre utilisateur local) :

mkdir myLocalRepository
cd myLocalRepository
git init
touch README
git add README
git commit -am "Initial commit."
git remote add origin git@myServer:myRemoteRepository.git
git push origin master

Visualiser ses dépôts

Il existe pléthore d’outils pour visualiser (et faire pleins d’autres choses) mais je n’en citerai qu’un seul, très simple d’installation, développé avec Silex : GitList, tout est dans le fichier README.

Enjoy!

Appliquer les bordures de votre thème GTK

Environnement : Ubuntu 13.10 & Gnome Shell 3.8.4

J’aime bien Ubuntu Gnome mais je ne trouve pas le thème par défaut (Adwaita) à mon goût. J’ai beau aimer la ligne de commande, un peu de couleur sombre avec des petites pointes de rouge ne peut tuer personne oO.

Mais voilà, pour une raison qui m’est inconnue, les bordures des fenêtres GTK de mon thème ne sont pas applicables via Tweak. Pour y remédier, j’ai utilisé la commande suivante :

gsettings set org.gnome.desktop.wm.preferences theme "MonTheme"

Il faut remplacer MonTheme par l’identifiant de votre thème. Dans mon cas c’est Numix.

Enjoy !