Suivez Morten Storm, un Agent au cœur d’Al-Qaïda

Ceci est mon premier article littéraire, dans le sens où c’est la première fois que je publie sur un livre que j’ai lu. Je n’ai pas encore défini ma méthode de partage littéraire, elle s’affinera au fil des articles ou pas. Soyez indulgent, c’est un lieu commun certes mais n’oubliez pas que c’est juste un avis parmi tant d’autres.

L’objet

Agent au coeur d’Al-Qaïda de Morten STORM (Auteur), Paul CRUICKSHANK (Auteur), Tim LISTER (Auteur), Eva VILAR (Traduction)

La rencontre

C’est dans la gare SNCF de Bellegarde que j’ai rencontré ce livre. Techniquement, il ne m’appartient pas, car c’est mon compagnon de voyage qui s’est acquitté des formalités pécuniaires. C’est la quatrième de couverture qui a fini de nous décider. C’est seulement quatre mois plus tard, que je me suis enfin décidé à faire plus ample connaissance avec l’objet du délit.

Le narrateur

C’est Morten Storm, lui-même. Ses dires, sont vérifiés au mieux par les deux reporters de guerre de CNN que sont Paul Cruickshank et Tim Lister. En note de début d’ouvrage, ces derniers nous expliquent leur méthodologie. Le style est simple, les faits, les faits et la psychologie du narrateur sont à l’ordre du jour. Excepté certains passages comme celui qui traite de son renoncement à l’Islam (je ne dévoile rien, vous trouverez cette révélation un peu partout sur la toile) on est tenu en haleine à tel point qu’à certains moments j’ai eu l’impression d’être aux côtés l’ami Morten.

Le contenu

Que ce soit sa jeunesse, sa conversion, son retournement de thawb et sa relation avec les agences de renseignements tout m’a plu. C’est l’histoire d’un homme, tourmenté, qui s’est cherché et qui d’après moi ne s’est pas toujours trouvé, pas même après avoir vécu toutes ses aventures. Il n’est pas manichéen : il n’y a pas d’un côté les méchants terroristes assoiffés de sang et de l’autre des gentils qui veulent le bien de l’humanité. Son attachement à Anwar Al-Awlaki et à sa femme Aminah (dont il a été le marieur) nous laisse comprendre que même s’il devient diamétralement opposé à leurs idées il n’en reste pas moins un être humain qui s’attache aux autres.

Il y a des passages qui m’ont faire rire. Par exemple, du jour où il renie sa foi musulmane il se jette à pleines dents sur du porc et descend une bouteille de bière. Étant musulman et n’ayant jamais consommé de ces deux produits je ne peux pas comprendre mais j’imagine que ce doit ressembler à la façon dont mon neveu se jette sur la nourriture et les boissons sucrées à la tombée de la nuit après une journée de jeûne (ramadan) en période de canicule. D’autres passages sont gênants, je pense surtout à certains agents de renseignements qui correspondent aux clichés de luxure et de malhonnêteté décrits pas certains terroristes.

Je connais certains croyants qui sont très arrêtés dans leurs idées et d’après ce que j’ai pu voir de ce monde ce n’est pas circonscrit à l’Islam ni à la religion ; je pense à la politique et au football entres autres. Ce qui fait peur c’est que la frontière entre l’exigence de soi et la volonté d’imposer ses points de vue à l’autre ressemble fortement à l’espace Schengen. Malgré tout je trouve que ce témoignage s’est évertué à n’aborder que l’état d’esprit de Morten Storm, les faits et son avis. On est pas ici dans un débat : faut-il être musulman ou non ? J’ai aimé cet aspect.

Mon plaisir

J’ai adoré (cela va faire tilter certains musulmans mais pour rappel adorer est polysémique) lire ce livre. Ce n’est pas du style d’un Yasmina Khadra ou d’un Maupassant et je ne pense pas que ce soit l’objectif. Néanmoins on est tenu en haleine d’un bout à l’autre de la narration. Je n’ai constaté que deux passages à vide pour ma part : sa conversion et son renoncement. Mais je pense que c’est dû au fait que c’est de l’ordre de l’intime, de l’intime conviction même.

Je conseille vivement la lecture de ce livre à tout le monde, même au geeks (et pourquoi pas cette catégorie de « population » ?). Ah oui et juste un rappel : les premières victimes(1 et 2) du terrorisme (dit) musulman ce sont les musulmans eux-mêmes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *